Plus je voyage à l’étranger et me retrouve face à d’imposants monuments, sur d’immenses places mythiques, plus je pense à la fin du monde et ressens une forte envie que l’Apocalypse arrive vite.