Rassurez-vous : je ne vois pas le diable partout ni ne diabolise les personnes humaines (le diable reste un ange et n’a jamais réussi l’Incarnation humaine longue durée, contrairement à ce qu’a fait Dieu en tout Homme par Jésus). Mais quand les cas de possessions ou d’infestations démoniaques m’apparaissent, quand surgissent des changements de voix suspects, des attitudes arrogantes, des regards azimutés ou qui vrillent ou qui partent dans tous les sens (visibles par exemple chez Idriss Aberkane, certains conseillés papaux, etc.), des discours accusateurs (le diable est, dans la Bible, désigné comme « l’Accusateur »), et d’autant plus quand ces plaidoyers prennent le visage de l’innocence, de la jeunesse, de la justice implacable, de la vérité réaliste (car oui, la perspective d’une fin du monde est réelle), de la menace, de la victimisation orgueilleuse, ma curiosité est piquée et mon attention décuplée (Et de surcroît, je suis français…). Car au-delà du message – juste ou non – délivré, je regarde la manière dont il est édicté. Et à l’occurrence ici, dans le « vibrant » panégyrique de la jeune Greta Thunberg (15 ans) à la COP 24 en Pologne, qui par bien des aspects est assez agaçant de suffisance et de condescendance, je vois des comportements et des indices assimilables à la possession démoniaque (l’Asperger a bon dos). Je ne transformerai pas pour autant cette chère Greta en Chucky la poupée de sang, non non (bien qu’elle ait un petit quelque chose de la Mercredi de la Famille Addams, avec des tresses, à bien y réfléchir…). Mais je peux juste dire ce que je pressens : il y a du démon derrière son discours écologiste et sa démarche justicière punitive. En particulier quand elle prononce le mot « children » (« enfants » en anglais). Regardez la courte vidéo. Je parlerai dans mon prochain livre sur Joséphine ange gardien du succès mondial actuel du personnage de l’Effrontée, d’autant plus à l’ère des concours d’éloquence. Son petit numéro (de charme) est « escalofriante » comme on dit en espagnol (c’est-à-dire fout la chair de poule). Et je suis d’avis qu’il faut nominer cette gamine pour les prochains Oscars… ou au concours des petits despotes en culottes courtes !
 

Voici la palette des 16 Greta (…Garbo) que j’ai sélectionnée pour vous (sachant que la menaçante est ma préférée) :
 

Greta ailleurs


 

Greta cynique


 

Greta contrariée


 

Greta effarouchée


 

Greta émue


 

Greta en colère


 

Greta folle


 

Greta euphorique/hystéro


 

Greta blanche colombe


 

Greta intrigante


 

Greta irritée


 

Greta magnanime


 

Greta menaçante


 

Greta en état de sidération


 

Greta touchante, très zémouvante et déter


 

Greta vengeresse