Le p’tit couple de gays quadras-quinquas adorables vivant depuis 10-15 ans dans votre immeuble ou dans votre quartier, qui a l’air constitué de deux « gentils » veillant l’un sur l’autre et faisant de jolis voyages autour du monde, qui sont chéris voire préférés de leurs neveux et des enfants ou des amis, qu’est-ce que nous, les catholiques, allons les faire chier en leur disant qu’ils ne sont pas en règle, pas heureux, qu’il faut qu’ils se séparent, que leur âme est en grand danger, que leur couple est un péché grave, franchement ? Nous avons l’air de quoi ? Je nous pose la question.