Amis Veilleurs, avez-vous déjà fait attention à la naïveté et à la faiblesse irritable des pro-mariage-pour-tous? Avez-vous remarqué que la haine de nos ennemis (Antifas, Femen, anars de gauche, gouvernants socialistes gay friendly, etc.) à l’encontre des Veilleurs et des anti-mariage-pour-tous était tellement infondée qu’elle reposait principalement sur 3 présupposés, 3 identités factices, 3 superstitions qu’ils ne pouvaient pas davantage prouver que nous – le fait que quelqu’un ne soit pas homo, pas de gauche, pas catho – ? Avez-vous mesuré par conséquent qu’il nous serait tout à fait facile d’en jouer et de faire croire que nous sommes homos, de gauche et athées ?

Je le constate dans mon histoire personnelle, depuis que publiquement lors des Veillées j’assume – parce que dans mon cas, c’est vrai, en plus ! – de me présenter comme homo, de gauche, et « malheureusement catho quand même » (pour cette dernière identité, désolé, je n’arrive pas à simuler ^^). Bizarrement, une fois que je joue cartes sur table, je vois très vite que ça désamorce complètement la colère en face et que mes détracteurs ne cherchent même pas à vérifier si je leur raconte des cracks ou pas : ils se transforment en agneaux et me croient sur parole.

J’ai comme ça un autre exemple. Le père d’une de mes amies toulousaines, qui est gendarme, et qui lors de son service avait réussi à faire croire (alors que là, pour le coup, ce n’était pas vrai) qu’il avait voté Hollande, à un groupe de jeunes gauchistes qui s’apprêtait à dénigrer la Manif Pour Tous régionale qui se tenait précisément à Toulouse, parce que dans leur esprit c’était une « sale manif homophobe de droite ». Il les avait complètement pacifiés et retournés comme des crêpes en leur disant qu’il était de gauche et contre la loi Taubira. Sur la base d’un mensonge, c’est vrai. Mais après tout, pour désamorcer la haine et permettre de briser les superstitions personnifiées, il suffirait presque d’user au départ de pieux mensonges… même s’il vaut mieux ne pas mentir et rester soi-même.

Amis Veilleurs, en y pensant bien, très peu de choses – à part la plus importante : notre amour de la Vérité et notre devoir de Vérité – nous empêchent d’endosser des rôles qui n’appartiennent pas plus aux soi-disant « hétéros – de droite – cathos » qu’aux soi-disant « homos – de gauche –athées » ? Existe-t-il un test ou des certificats qui prouveraient que nous mentons quand nous soutenons que nous sommes homos ? Non ! Nos accusateurs ont-ils le pouvoir de savoir quel bulletin de vote nous avons mis dans l’isoloir ? Non ! Les gens peuvent-ils sonder notre cœur pour savoir si nous croyons en Dieu ou pas ? Non ! Rares sont les personnes qui nous forceront, si nous soutenons que nous sommes homos, à rouler un palot à notre voisin ou à notre voisine pour authentifier notre mensonge. Rares sont les personnes qui nous demanderont notre carte PS ou PC. Rares sont les personnes qui nous suivront le dimanche matin pour savoir si nous sommes bien cathos pratiquants, et qui nous réclameront notre médaille de baptême. En tous cas, moi, ça ne m’est jamais arrivé !

Cholet, lundi 10 juin 2013