Archives de catégorie : Portrait

Video de la mesa redonda de Philippe Ariño sobre la pornografía homosexual durante el Congreso madrileño sobre la pornografía


 

Para los que quieren ver la 6ª Mesa redonda durante el Congreso « Pornografía, Infancia y Mujer » de Madrid que tuvo lugar el 23 de octubre de 2020, aquí tenéis el video Youtube a partir de 3h03’43. Moderador : David Luque. 2 Ponentes : Marcelino Madrigal (« Abuso de menores y redes sociales ») + Philippe Ariño (« La pornografía homosexual »).
 

 

El texto casi completo : link.

VIDEO DE PHILIPPE ARIÑO: « SÍ, OBJETIVAMENTE, EL PAPA MERECERÍA SER DESTITUIDO POR SUS DECLARACIONES SOBRE LA UNIÓN CIVIL »


 

Hago este video dado que la situación eclesial es grave (pero no desesperada). Como pueden ver, tras la publicación del video del Papa Francisco que defiende abiertamente las Uniones Civiles a favor de las parejas homosexuales (por mucho que él no quería hablar de las parejas sino que parecía enfocarse más bien en un nivel personal, o sea del individuo homo, por lo que se le cruzaron los cables : pero bueno, le recuerdo al Santo Padre que cuando uno usa la palabra « unión », ¡ ello por definición implica a dos personas !*), luego es un lío espantoso en la Iglesia y se arma un fuerte jaleo en las redes sociales.
 

Básicamente, veo 3 reacciones por parte de los católicos :
 

1 – o bien el entusiasmo. Los católicos « gays friendly », como el padre James Martin, que abren la botella de champán y ven la postura papal como un « gran paso adelante » y una « apertura ». Estos son sus únicos argumentos vacíos…
 

2 – o bien la negación de la realidad. Los católicos sosos, que excusan al Papa, que hablan de conspiración, que acusan el « montaje », que aseguran que las palabras papales han sido distorsionadas, se hacen de presentadoras falsamente tranquilas que “nos lo explicarán todo”. Aquellos católicos se niegan a ver al Papa y los hechos tal como son. Sufren de clericalismo agudo.
 

3 – o bien la acusación. Los católicos conservadores y anti-Papa Francisco se regocijan secretamente frente a la metedura de pata casi irrecuperable del Papa, consideran a éste como un falso Papa, un Anticristo, y exigen su destitución.
 

Estas 3 reacciones desproporcionadas e inmaduras tienen un objetivo común : no tener que hablar de la Unión Civil y en definitiva de la homosexualidad. Además de no reconocer un error objetivo del Papa. Hace 10 años que estudio el discurso del Papa Francisco sobre la homosexualidad y veo que justifica la Unión Civil. Incluso lo dice él en su video : habla de una coherencia y de una continuidad de su mensaje en el tiempo. También debemos admitir con calma que el Papa justifica el « matrimonio » homosexual, aunque esa no sea su intención final, ya que son una y la misma ley. Entonces, bueno, tenemos que rendirnos a la evidencia y parar de mirar hacia otro lado.
 
 
 

Dicho esto, 1 – aunque el Papa tenga, en nombre de su estatuto de modelo mundial, una responsabilidad innegable, puedo decirles que él es solo el barómetro del pensamiento católico común, comprometido masivamente con la Unión Civil. Incluso los católicos anti-Unión Civil están a favor de la Unión Civil ya que se oponen mal a esta, y sobre todo porque impiden el tratamiento de la homosexualidad, que es la principal coartada de la Unión Civil. Bien lo sé : los pocos opositores católicos a la Unión Civil nunca me han invitado. Entonces, sin saberlo, respaldan la Unión Civil. Entonces, que dejen de darnos la lata atacando al Papa y llamándole Anticristo y traidor. Los traidores también son ellos, porque rechazaron el discurso sobre la homosexualidad que llevo y encarno desde hace tanto tiempo.
 

Y segundo punto, sí. Hay que admitirlo : a causa de esta pequeña metedura de pata, el Papa Francisco tan solo merecería la dimisión. No digo estas palabras a la ligera. Objetivamente, debería dimitir. Pero sobrenaturalmente, no debería, y ni lo deseo. Tenemos que confiar en el Espíritu Santo. Y sé que el Papa Francisco es el mejor Papa para nosotros. Simplemente, es tan torpe y limitado como San Pedro. Y tenemos que arreglárnoslas con él. Sin echarle de la dirección del barco ni llamarlo Anticristo.
 

Demuestro que el Papa Francisco habla muy mal de la homosexualidad, en particular porque todavía no ha identificado el peligro de la heterosexualidad como el demonio disfrazado de diferencia de sexos, y porque disocia esquizofrénicamente la Unión Civil y el matrimonio gay – debido por un lado a un nominalismo (es decir, un apego excesivo a la palabra « matrimonio ») y debido por otro lado a un sacramentalismo fetichista (es decir, un deseo de proteger el « matrimonio-sacramento » concediendo una forma disfrazada de matrimonio civil : una mala estrategia ya que, idealmente, el matrimonio civil y el matrimonio religioso son inseparables). Pero está lejos de ser el único en adoptar esas ideas. El 99% de los católicos hacen lo mismo que el Papa. ¡ Entonces, todos A CALLAR !
 
 
 

Ahora que estamos con esa mierda hasta el cuello después de estas declaraciones papales, ¿ qué soluciones veo ?
 

1) Hablar de homosexualidad. (Los medios católicos mainstream siguen silenciando el error del Papa y el escándalo mundial que desató : eso muestro cuán cobardes son…). Y sobre todo pedir a las personas homosexuales continentes competentes que hablen bien de esta.
 

2) Explicar la gravedad de la Unión Civil (que nunca ha sido pedida por su contenido sino solo por su intención de justificar una pseudo identidad y un pseudo amor homo) ; Recordar que podría ser esquivada por derechos individuales (y aún así, no se tendría que homosexualizarlos) ; Explicar cómo marca un hito antropológico grave en la Historia de la Humanidad porque ES el matrimonio gay enmascarado, y más fundamentalmente porque ha relegado la diferencia de sexos a una opción de sexualidad, además de haber contractualizado/distorsionado/desacralizado el matrimonio – y que reemplazó la sexualidad con la orientación sexual. Lo que constituye un insulto en primer lugar hacia las personas homosexuales.
 

3) Tercera solución que recomiendo : que el Papa Francisco vuelva sobre sus pasos, repare su cagada… porque es una cagada y cuando uno hace una cagada tiene que reparar (idealmente el Papa tendría que lanzar un sínodo sobre la heterosexualidad), que condene la Unión Civil y las prácticas homosexuales, y especialmente la heterosexualidad y cualquier ley nacional basada en la orientación sexual.
 
 
 

Ya está. He dicho todo lo que tenía que decir.
 
 
 

* N.B. : A los que me contestan – con cierta mala fe – que la « ley de convivencia » se refiere únicamente a la persona homosexual sola en medio de su entorno familiar o social, y no a la « pareja » homo ni a la ley de « Unión Civil » (« ¡¡ porque el Papa no ha dicho explícitamente ‘Unión’ !! »…), he ido a investigar. La expresión « ley de convivencia » empleada por el Papa tiene una historia, no es neutra : ¡ tiene un significado preciso ! No sale de la nada. Ya es una perífrasis que tiene una existencia legal asentada, un estatuto vinculado a la idea de pareja homo desde hace tiempito : en Costa Rica, en Venezuela, y sobre todo en México. Así que basta de cuentos. El Papa ha hablado de las Uniones Civiles y de la « pareja » homo.

Vidéo de Philippe Ariño : « Oui, objectivement, le Pape mériterait d’être destitué suite à ses propos sur l’Union Civile »


 

Je fais cette vidéo car la situation ecclésiale est grave (mais pas désespérée). Comme vous pouvez le constater, suite à la vidéo du Pape François défendant ouvertement les Unions Civiles en faveur des couples homosexuels (même si lui ne voulait pas parler des couples mais semblait se situer uniquement sur le plan de l’individu homo, donc il s’est emmêlé les pinceaux : mais bon, quand on parle d’union, une union, par définition, ça implique deux personnes !*), c’est le gros bordel dans l’Église et ça s’écharpe sur les réseaux sociaux.
 

En gros, je vois 3 réactions chez les catholiques :
 

1 – soit l’enthousiasme. Les cathos gays friendly, tels que le père James Martin, débouchent la bouteille de champagne, et voient la prise de position papale comme une « grande avancée » et « ouverture ». C’est leurs seuls arguments pourris…
 

2 – soit le déni. Les cathos mous, comme Arnaud Dumouch, excusent le Pape, crient au complot, au montage, à la déformation des propos papaux, jouent les speakerines faussement calmes qui vont « tout nous expliquer ». Ces cathos refusent de voir le Pape tel qu’il est et de regarder les faits. Ils souffrent de cléricalisme aigu.
 

3 – soit l’accusation. Les cathos conservateurs et anti-Pape François se frottent secrètement les mains du dérapage quasi irrattrapable du Pape, voient ce dernier comme un faux pape, un Antéchrist, et réclament sa destitution.
 

Ces 3 réactions disproportionnées et immatures ont un objectif commun : ne pas avoir à parler de l’Union Civile ni finalement d’homosexualité. Et ne pas reconnaître une erreur objective du Pape. Ça fait 10 ans que j’étudie le discours du Pape François sur l’homosexualité, et que je vois qu’il justifie l’Union Civile. Même lui le dit dans sa vidéo : il parle d’une cohérence et d’une continuité de son message dans le temps. Il faut aussi admettre calmement que le Pape justifie le « mariage » gay, même si intentionnellement et sincèrement c’est loin d’être son idée, puisque ce sont une seule et même loi. Donc c’est bon. Il faut se rendre à l’évidence et arrêter de se cacher derrière son petit doigt.
 
 
 

Cela étant dit, 1 – même si le Pape a, de par son statut de modèle, une indéniable responsabilité, je peux vous dire qu’il n’est que le baromètre de la pensée catholique commune, massivement acquise à l’Union Civile. Y compris les cathos anti-Union Civile sont pour l’Union Civile puisqu’ils s’y opposent mal, et surtout parce qu’ils empêchent de traiter d’homosexualité, qui est l’alibi principal de l’Union Civile. Je suis bien placé pour le dire : les rares opposants catholiques à l’Union Civile ne m’ont jamais invité. Donc ils cautionnent sans le savoir l’Union Civile. Alors qu’ils ne la ramènent pas trop en s’attaquant au Pape en le traitant d’Antéchrist et de traître. Les traîtres, ce sont aussi eux, parce qu’ils ont rejeté le discours sur l’homosexualité que je porte et incarne depuis si longtemps.
 

Et 2e point, oui. Il faut le reconnaître : à cause de cette seule bourde, le Pape François mériterait la démission. Je pèse mes mots. Objectivement, il devrait démissionner. Mais surnaturellement, il ne doit pas. Nous devons faire confiance à l’Esprit Saint. Et je sais que le Pape François est le meilleur Pape qu’il nous faut. Il est juste aussi gaffeur et aussi limité que saint Pierre. Il faut juste faire avec. Sans le virer de la direction de la barque ni le qualifier d’Antéchrist.
 

J’avais prévenu depuis longtemps que l’homosexualité – en tant que thématique – avait le pouvoir d’une petite bactérie insignifiante qui peut flinguer à elle seule l’Église Catholique humaine. Dans mon prochain documentaire « Les Folles de Dieu », j’ai même dirigé une table ronde exprès pour corriger le Pape sur son soutien aux Unions Civiles ! C’est vous dire si j’avais anticipé l’onde de choc. Je démontre que le Pape François parle très mal d’homosexualité, notamment parce qu’il n’a pas identifié le danger de l’hétérosexualité en tant que diable déguisé en différence des sexes, et parce qu’il dissocie schizophréniquement l’Union Civile et le mariage gay – à cause d’un nominalisme d’une part (à savoir un attachement excessif au mot « mariage ») et à cause d’un sacramentalisme fétichisant d’autre part (c’est-à-dire une volonté de mettre à l’abri le « mariage-sacrement » en concédant une forme déguisée de mariage civil : mauvaise stratégie puisque dans l’idéal mariage civil et mariage religieux sont indissociables). Mais il est loin d’être le seul. 99% des cathos font pareil que le Pape. Donc la FERME !
 
 
 

Maintenant qu’on est bien dans la merde après ces déclarations papales, quelles solutions je vois ?
 

1) Parler d’homosexualité. (KTO continue de se taire sur la bourde du Pape et le scandale mondial qu’elle a enclenché : c’est vous dire les couilles qu’ils ont…). Et surtout solliciter les personnes homos continentes compétentes pour en parler bien.
 

2) Expliquer la gravité de l’Union Civile (qui n’a jamais été demandée pour son contenu mais uniquement pour son intention de justifier d’une pseudo identité et d’un pseudo amour homo) ; Dire qu’elle pourrait être contournée par des droits individuels ; Expliquer en quoi elle marque un tournant anthropologique grave dans l’Histoire de l’Humanité parce qu’elle EST le mariage gay déguisé, et plus fondamentalement parce qu’elle a placé la différence des sexes en option de sexualité – en plus d’avoir contractualisé/dénaturé/désacralisé le mariage – et qu’elle a remplacé la sexualité par l’orientation sexuelle. Ce qui constitue une insulte en premier lieu aux personnes homosexuelles.
 

3) Troisième solution que je préconise : que le Pape François revienne sur ses pas, répare sa connerie… car quand on fait une connerie on la répare (il faudrait dans l’idéal qu’il lance carrément un synode sur l’hétérosexualité), qu’il condamne l’Union Civile et la pratique homo, et surtout l’hétérosexualité et toute loi nationale basée sur l’orientation sexuelle.
 
 
 

Voilà. J’ai dit tout ce que j’avais à dire.
 
 
 

* N.B. : À ceux qui me répondent – avec une certaine mauvaise foi – que la « ley de convivencia » (traduction : « loi de cohabitation ») renverrait uniquement à la personne homosexuelle seule au milieu de son environnement familial ou social, et non au « couple » homo ni à la loi de l’« Union Civile » (« parce que le Pape n’a pas dit explicitement ‘Union’ !! »… #FoutageDeGueule), je suis allé mener mon enquête. L’expression « ley de convivencia » employée par le Pape a une histoire, n’est pas neutre : elle a une signification précise ! Elle ne sort pas de nulle part. C’est déjà une périphrase qui a une existence légale établie, un statut rattaché à l’idée de couple homo depuis un petit moment : au Costa-Rica, au Venezuela, et surtout au Mexique. Donc on va arrêter de se raconter des histoires. Le Pape a bien parlé des Unions Civiles et du « couple ».

Intervención de Gerson Gonzales y Philippe Ariño el sábado 24 de octubre de 2020 en vivo en la web-tele de Perú « Memes Católicos » para comentar el reciente discurso del Papa Francisco que avala las Uniones Civiles

Permanezcan atentos. Este sábado (o sea mañana : 5PM para la hora peruana, 12AM para la hora española o parisina, es decir media noche), Gerson Gonzales (testigo peruano de mi documental « Las Locas de Dios ») y yo mismo salimos en vivo por la web-tele de Perú Memes Católicos para expresarnos, como católicos homosexuales, respecto al reciente discurso del Papa Francisco que avala las Uniones Civiles. Podrán seguirlo en directo en esta página.
 

#SinPelosEnLaLenguas #YaLlegamos #PapaFrancisco #UniónCivil #Homosexualidad #LGBT #LasLocasDeDios
 

 
 

(Señalo que será, obviamente, en español y no en francés. Los medios « católicos » franceses están tan fuera de lugar que el día que se les ocurra invitarme, ya estaré en la tumba ! #VergüenzaParaEllos)
 

Ce samedi (donc demain : 17h pour l’heure péruvienne, minuit de la nuit du samedi au dimanche pour l’heure parisienne), Gerson Gonzales (témoin péruvien du documentaire « Les Folles de Dieu ») et moi-même passons en direct sur la web-TV péruvienne Memes Católicos pour nous exprimer, en tant que catholiques homosexuels, sur les récents propos du Pape François défendant les Unions Civiles. Vous pourrez suivre en direct.
 

#MaintenantÇaVaChier #JésusII #Homosexualité #LGBT #LesFollesDeDieu
 

(Ce sera en espagnol, évidemment. Pour les médias dits « catholiques » français, vous pensez bien qu’ils sont tellement à côté de la plaque que le jour où ils penseront à m’inviter je serai déjà dans la tombe! #HonteÀEux)
 

N.B. : Petite note pour les Français endormis qui savent encore lire : C’est pour vous dire combien les catholiques français sont complètement à côté de la plaque concernant l’Union Civile et surtout concernant l’homosexualité : il y en a même qui viennent vers moi la bouche en coeur en pensant que je vais me réjouir avec eux de la bonne nouvelle du message papal pour nous, personnes homos. T’es là, tu fais : « Mais vous êtes cons ou vous êtes cons ? » Et puis tu as tous les autres qui sont dans le déni « Ah non, les propos du Pape ont été déformés au montage. Il n’a pas dit ce qu’il a vraiment dit » (je ne sais pas qui des « gays friendly » ou des homophobes sont les plus cons). Et tu as enfin tous les cathos tradis réactionnaires et anti-Pape François, qui ne disent rien mais qui se réjouissent de la glissade papale irrattrapable. Résultat : Qu’est-ce qu’on fait, nous, au milieu de ces 3 catégories de cons catholiques (qui composent les 99 % de catholiques)? Eh bien on doit les aimer et les pardonner de ne pas nous écouter et de nous ignorer/mépriser. Mais alors… qu’est-ce qu’ils sont cons !

Conversatorio « Homosexualidad y Fe » en directo con Colombia por Zoom, el 27 de septiembre del 2020


 

Un video que dejó huella : « Homosexualidad y Fe ». Muchas personas en América Latina lo vieron, la noche del domingo 27 al lunes 28 de septiembre del 2020.
 
#LGBT #gays #Iglesia #IglesiaCatólica #Homosexualidad #LasLocasDeDios #Homofobia
 

 
 

Gerson, Santiago y yo tratamos de responder a las siguientes preguntas:
 

1. ¿La homosexualidad es una identidad? ¿Es una enfermedad? ¿De dónde viene? ¿Es posible que una persona cambie de orientación sexual? ¿Qué pensar de la bisexualidad/transidentidad?

2. ¿Has salido del armario? ¿Lo aconsejarías? ¿Son los padres responsables de la homosexualidad de su hijo?

3. ¿Es malo que una persona se enamore de alguien del mismo sexo? ¿Por qué no sería Amor? ¿Ya te has enamorado verdaderamente?

4. ¿Cuáles son las particularidades del mundo homosexual?

5. ¿Por qué oponerse a las leyes pro-gays (Unión Civil, matrimonio gay, la adopción)?

6. ¿Existe la homofobia o es un invento? ¿Ya has sufrido homofobia? ¿Cómo luchar contra esta?

7. ¿Dios ve la homosexualidad como algo malo y grave/mortal? ¿Por qué? ¿La práctica homosexual y la práctica religiosa son compatibles? ¿Por qué oponerlas?

8. ¿La Iglesia tiene un lugar y una propuesta de vida para los homosexuales? ¿Vas a quedarte solo toda tu vida? ¿Cómo una persona se puede imponer la continencia?

9. ¿Por qué es urgente hablar de homosexualidad?
 

+ Al final las preguntas improvisadas de los jóvenes (30 minutos finales)

Micro-trottoir dans le Marais au sujet des applis de rencontres gays + Petit Lexique (fait maison !) pour décoder leur jargon

Voici un Micro-Trottoir que j’ai réalisé dans le quartier gay du Marais (à Paris) au sujet des applis de rencontres gays, suivi d’un Petit Lexique (fait maison !) pour décoder leur jargon :

N.B. 1 : Initialement, ce micro-trottoir devait passer dans une émission de radio homo nocturne que j’aurais animée mardi prochain à Orléans. Mais comme j’ai refusé qu’on me donne des ordres et qu’on me commande, j’ai finalement décliné à la dernière minute la proposition et annulé ma participation à ce projet. L’émission-pilote portait justement sur les sites de rencontres gays. C’est pourquoi j’ai réalisé ce montage audio.

N.B. 2 : Par ailleurs, je remercie tous les témoins de ce micro-trottoir : des hommes et des femmes homos, allant de 17 à 55 ans. Comme ce sont des personnes qui ont un style de vie relativement sain, aucune d’entre elles n’a abordé la face la plus noire des sites de rencontres (les tabassages, les guets-apens, les harcèlements, les plans cul à la chaîne, les viols, la prostitution, la pédophilie, les meurtres homophobes). Mais je tiens à dire quand même que j’aborde cette dimension-là dans le code « Homosexuel homophobe » de mon Dictionnaire ainsi que dans mon livre L’homophobie en Vérité.

1 – Déjà, une précision sur les abréviations :

Pour les néophytes qui débarquent sur les sites gays, voici quelques petits éclairages au niveau terminologie spécifique :

« pic » = « image » (ça vient de « picture » en anglais). En général, c’est la première chose demandée lors d’un « chat » (se prononce « tchatte » et signifie « dialogue » ou « discussion d’internet »).

« soft » = « modéré »

« next » = « Je passe » ou « Je zappe »

« chemsex » = comprendre « plans à plusieurs et sous drogues », donc plus tacitement « partouze »

« BM » ou « TBM » = « Bien Monté » (il s’agit de la taille du sexe, évidemment) et « Très Bien Monté »

« SRR » = « Sexe Sans Risque », donc « rapports sexuels protégés avec préservatif »

« BBK » = « bareback » donc « rapports sexuels non-protégés »

« FF » = « Fist-Fucking » (la main ou le poing inséré(e) dans l’anus)

« crade : seulement pisse » = aimer se faire pisser dessus

« domi » = « dominateur » et « directif pendant l’acte sexuel »

« SM soft » = « Sado-Masochisme qui se limite aux fessées, insultes, mises en situation risquées mais pas dangereuses »

« cam » = « caméra », donc webcam (et potentiellement masturbation mutuelle à distance)

2 – Les sous-entendus :

Parmi les nombreuses expressions employées sur les sites gays (où l’illettrisme et l’analphabétisme battent leur plein, il faut le dire : on est à mi-chemin entre la prison, la maison close et l’asile de fous), il y a les grands classiques (ci-dessous). La plupart des profils ne brillent pas par leur originalité. Ils se caractérisent au contraire par un langage très stéréotypé, en général robotique, vulgaire et intransigeant. Bien sûr, je tiens à rappeler que de nombreuses personnes homosexuelles n’y ont jamais mis les pieds, et que les sites de rencontres homos, même s’ils concentrent une population aussi diverse que extrême, sont des « mondes à part » que ne représentent pas vraiment ce que sont les personnes homosexuelles dans leur ensemble. Voici mon interprétation des expressions les plus couramment usitées sur les sites :

« slt » = comprendre « Salut » ou « J’ai pas envie de te parler »

« bjr » = comprendre « Bonjour » ou « J’ai pas envie de te parler »

« sa va » = comprendre « Ça va » ou « J’ai pas été scolarisé » ou « J’ai envie de baiser »

« Tu ch koi ? » = comprendre « Tu cherches quoi ? », et plus tacitement « Je veux un plan cul »

« Je cherche plans cul » = comprendre « Je suis prêt à baiser avec un inconnu consentant »

« Je cherche un bon moment » = comprendre « Je veux baiser sans m’attacher et sans m’engager avec mon partenaire sur la durée, mais juste pour le plaisir réciproque »

« Je recherche une belle rencontre/une jolie histoire/du partage/des tranches de vie » = comprendre « Je recherche un plan cul ++… mais c’est bien parce que je suis fleur bleue/un grand romantique ! »

« No pic = No dial » = comprendre « Tu ne pourras parler avec moi que si tu me montres immédiatement ton visage… sinon, je t’ignore ou te bloque direct », et plus tacitement « Je mets ma priorité sur le physique, le corps, l’apparence extérieure, dans ma recherche amoureuse »

« No escort » = comprendre « Je refuse les prostitués ou de baiser pour de l’argent »

« J’ai 45 ans » = comprendre « En réalité, j’en ai 60. Mais les personnes de mon âge ne m’attirent pas sexuellement »

« Du réel » = comprendre « Du cul (tout de suite, en zappant les préliminaires) »

« Du concret » = comprendre « Du cul »

« Du fun » = comprendre « Du cul »

« pour idem » = comprendre « pour une personne qui a les mêmes attentes et la même recherche de plan cul que moi »

« potes » = comprendre « amants d’un soir ou régulier » et « fucking friends »

« scred » = « discret », comprendre « Je ne m’assume pas homo donc on ne sera jamais en couple » et « Je recherche un refoulé comme moi, d’accord pour vivre des plans cul sans en assumer les conséquences ni l’image ni la réputation »

« Je veux m’amuser » = comprendre « Je veux baiser »

« Je suis joueur » = comprendre « Je suis tactile/J’ai la main baladeuse » ou « Je suis prêt à expérimenter un large panel de pratiques sexuelles » ou tout simplement « Je veux baiser »

« Je suis curieux » = comprendre « Je suis prêt à expérimenter un large panel de pratiques sexuelles » ou tout simplement « Je veux baiser »

« Je suis un ange/démon » = comprendre « Je vais t’être infidèle : je préfère te prévenir » ou « Je ne veux pas m’engager dans un couple »

« au feeling » = comprendre « C’est la pulsion sexuelle animale qui me guide » ou alors « Je veux baiser mais pas avec n’importe qui : il faut que je le sente et que mon partenaire me mérite. »

« sans prise de tête » ou « simple » = comprendre « Je recherche un plan cul »

« J’aime masser » = comprendre « Je veux baiser (mais j’ose pas dire « baiser » parce que c’est pour moi un gros mot) »

« sensuel » = comprendre « Je baise mais je le fais avec tendresse, lenteur, art, et caresse/câlins » ou « Je n’ai plus l’âge pour baiser avec un beau et jeune gosse alors je propose un plan sexe à la mesure de mes moyens et de mes années »

« Mes goûts » ou « Mes passions » (le must : « J’aime les voyages » !) ou « mon style » = comprendre « Je suis dans une recherche amoureuse narcissique, égocentrique et consumériste maquillée en romantisme esthétisant »

« pas intéressé » ou « pas mon style » = comprendre « Je te trouve moche en plus de pas consommable et pas sexy » et « Je clôture définitivement le dial »

« Je veux me faire plaisir » = comprendre « Je veux baiser »

« passif » = comprendre « être pénétré », et plus tacitement « trou pour bite »

« actif » = comprendre « pénétrer », et plus tacitement « bite pour trou »

« versa » = comprendre « versatile » ou « autoreverse », c’est-à-dire « à la fois actif et passif », et plus tacitement « J’exige que mon partenaire sache tout faire au niveau pratiques sexuelles, et me rende l’exacte monnaie de ma pièce »

« bite » ou « queue » = comprendre « Je vais te défoncer » ou « Je veux te sucer / Je veux que tu me suces »

« XL »/« XXL » = comprendre « gros kiki voire boudin » ou « Je vais te défoncer »

« bon pompeur » = comprendre « J’accepte de faire de longues fellations »

« bon bourrin » ou « endurant » = comprendre « Je suis une brute quand je pénètre sexuellement… et la séance de torture peut s’éterniser ! »

« gourmand » ou « Je ne mords pas » = comprendre « Je vais te consommer, te sucer, te vampiriser, te bouffer et te ponctionner jusqu’à la moelle »

« No sodo » = « No sodomie » ou « Je suis impuissant sexuellement » ou « Je suis blasé des sites gays ou de la pratique homo et je cherche juste un nounours contre lequel me blottir et que je peux embrasser »

« Je suis casanier » = comprendre « J’ai pas d’amis » ou « J’ai la flemme de bouger et je ne consomme que les gens à portée de main »

« Je suis timide. » = comprendre « J’ai pas d’amis ni de conversation » (il résonne un peu comme l’affirmation « Je suis pudique » de la star du porno)

« Je fais rarement le premier pas. » = comprendre « Je joue la pute – attentiste et détachée – sur son trottoir »

« Je suis extraverti » = comprendre « Je ne parle que de moi, et je n’écoute pas » ou « Je suis top délire et top cool… donc pas fidèle »

« Je suis un mec normal » = comprendre « Je n’ai pas une grande attente en Amour ni un grand combat de vie »

« Je recherche un mec normal » = comprendre « J’en ai assez de tomber sur des cas sociaux ou psychiatriques sur ce site »

« Je suis fêtard » = comprendre « Je passe ma vie en boîte ou à me droguer »

« J’ai des tatouages » = comprendre « Je suis mal dans ma peau (et je l’ai écrit dessus parce que je n’ose ni le penser ni le dire) »

« Je bouge » = comprendre « Je suis déjà en couple mais je le cache »

« Je reçois » = comprendre « Je vais te baiser (selon mes règles et mes envies) »

« Pas de blabla (je ne suis pas très virtuel) mais un verre » = comprendre « Je n’ai pas de conversation » ou bien « Je veux juger sur pièce et sur place si tu es baisable ou pas » ou bien « Je suis assez poli pour ne pas te proposer un plan cul direct… mais ça revient finalement au même », ou encore « Je suis narcissique et je nous mets en vitrine ».

« et plus si affinités » = comprendre « plan cul qui déboucherait sur une relation durable »

« bienvenus » = comprendre « Je me prends pour une agence matrimoniale ou pour une pute »

« Plutôt du sérieux mais rien contre m’amuser en attendant » ou « Pourquoi pas plus » ou « Rien contre » ou « ouvert à régulier voire exclusif » ou « Pour une nuit ou pour la vie » = comprendre « Je suis infidèle avant même d’avoir commencé la relation » ou « Je veux du sexe mais sans m’engager dans un couple » ou « Je crois que l’Amour est accidentel, s’impose à moi et peut surgir magiquement même d’un plan ou dans un contexte libertin »

« idéalement pour du régulier » = comprendre « Je recherche un sex-friend »

« tranquille » ou « trankil » ou « relax » ou « sans prise de tête » = comprendre « ouvert aux plans cul »

« On discute et on voit. » = comprendre « On fixe rapidement un ‘date’ – donc un rencard, un rendez-vous – pour baiser », donc tacitement « On se voit, on baise et éventuellement on discute »

« Je suis cool », « sympa » et « open » = comprendre « baisable »

Je case des mots en anglais ou parle franglais (par exemple : « Je kiffe » au lieu de « J’aime ») = comprendre « Je suis cool » donc « Je veux baiser »

« relation ouverte » ou « marié » = comprendre « couple libertin, adultère et infidèle » ou « Je vais voir ailleurs et mon copain est au courant et d’accord »

« métisse » = comprendre « Noir » mais on ne peut pas le dire car « Noir c’est raciste »

« viril » ou « masculin » ou « hors milieu » = comprendre « anti-monde-gay » ou « bisexuel » ou « follophobe » (contre les hommes efféminés) voire « homophobe »

« Je suis réfléchi » = comprendre « Je me méfie des sites homos et je n’assume pas d’y être »

« Je suis spontané » = comprendre « Je suis ouvert aux plans cul »

3 – Le lexique franc-maçon (basé sur la franchise et sur la construction)

Comme je l’ai expliqué dans mon livre Homo-Bobo-Apo ainsi que dans cet article sur « Homosexualité et Franc-Maçonnerie », ces deux dernières font bon ménage car la pratique homosexuelle est la prétention de créer une identité humaine et un Amour original sans la différence des sexes et sans Dieu, ou en transformant la différence des sexes en option et en variable d’ajustement. La Bête technologique de l’Apocalypse y est particulièrement présente, au moins en désir. Et la clé de voûte de l’édifice des sites est la sincérité/franchise ainsi que la construction/architecture maçonnique. Quand bien même les utilisateurs des sites n’aient nullement conscience d’être francs-maçons.

« honnêteté » ou « transparence » ou « sincérité » ou « respect » ou « sérieux » ou « exigeant » ou « direct » ou « Je sais ce que je veux » = variante de la « franchise »

« Les adverbes de la restriction ou de la radicalité (« exclusivement »/« idéalement »/ « uniquement »/« clairement »/« obligatoirement »/« seulement ») = Discours de la méthode gay, souvent hermétique et intransigeant

« L’enchaînement des « NO » (+ adjectif ou + nom commun) ou des panneaux de sens interdit = intransigeance

« Lexique de l’hypothèse (« Pourquoi pas »/« Voire plus »/« à voir »/« peut-être »/« Ça dépend »/« et plus si affinités »/« Je n’attends rien de spécial »/« Après on verra ») = culte au doute et à la potentialité (qui traduit bien sûr une lâcheté et un refus de la Vérité universelle unique)

« Lexique mathématique, algébrique (« C’est un + »/« Sportif ++ »/« Et + si affinités ») = Réduction des êtres humains à des algorithmes ou à des équations désirantes.

« « safe » ou « clean » (signifie à la base « rapports protégés » ou « personne fraîchement testée et prudente ») ou « discret » = purisme aseptisée, hermétisme

« « sous Prep » = comprendre « Je prends un traitement préventif contre le VIH » donc « Je suis un serial-baiseur sensiblement hypocondriaque »

« « Je suis maniaque » = comprendre « Je suis un psychorigide, un obsédé de l’ordre et de la pureté, de l’hermétisme maçonnique »

« « Je suis bordélique » = comprendre « Ordo ab Chaos » ou « Je trouve l’ordre dans le désordre »

« « si le courant passe » ou « pas branché » = comprendre « Je me prends pour une machine ou une ampoule électrique »

« L’icône enflammée, ou bien « cho » ou « chaud » = comprendre « Je veux baiser tout de suite »

« Lexique de la construction (« constructif »/« construire »/« durable »/« alchimie ») = comprendre « Je prétends me construire moi-même et construire l’Amour ». C’est la base de la Franc-Maçonnerie.

« Particularité des sites : la seule mention qui n’apparaît pas (en plus de l’argent), c’est la politique et l’appartenance à un parti. La religion, quant à elle, est demandée. La dimension politique est totalement gommée. Parce qu’en réalité, les sites sont une loge franc-maçonne.

Sur le même sujet : l’article « Décryptage des chats gays ».