C’est scandaleux. Sur le « mariage gay », Asselineau botte en touche et ne se positionne pas (42’14) : « Les Français décideront. »