La bisexualité n’est pas tant un problème d’homosexualité que de fidélité, ou mieux dit, de difficulté à être fidèle, d’incontrôle de son énergie sexuelle.