Photo du 52444464-01- à 14.34
 

Le catho bobo (prêtre ou laïc) veut sauver son honneur, son image. C’est à cela qu’on le reconnaît, d’ailleurs, même si, pour rester en vue et honoré d’un maximum de personnes, il consentira de temps en temps à salir son image, à la rebelliser ou à la maintenir à distance. C’est aussi en cela qu’il se distingue du catho authentique, qui n’en a rien à faire des honneurs humains, et qui n’a pour seule priorité que de plaire à Dieu et d’être auprès des pauvres.
 

En 1981, Larry Goshorn, président de la General Automation Inc., qui a fait un pacte avec satan et qui est un des fondateurs du Gouvernement Mondial, avait compris par quel biais il parviendrait à corrompre la majorité des catholiques : par le chantage à l’honneur (que certains appelleront « humilité » ou « charité » pour le spiritualiser et redorer son blason) : « Celui qui suit véritablement les enseignements de Jésus-Christ, surtout à cette époque, ne sera jamais vu comme étant quelqu’un d’honorable, pour la simple raison qu’un tel individu bouleversera tout ce qui existe autour de lui. » Être bien sous tous rapports. Ne pas faire de vagues. Être ce que la société veut qu’on soit. La désobéissance aux autres équivaudrait à une désobéissance à Dieu, une haine, un échec à l’Unité terrestre voulue par Dieu, à la Paix miséricordieuse du Christ. Voilà ce qu’on veut nous faire croire.
 

Alors sachez une chose : je ne veux pas être un « Catholique honorable ». Je ne veux pas être un catholique paisible. Je veux juste être un frondeur. Donc un simple catholique. J’appelle à une aimante et musclée résistance.
 
 

P.S. : Voir aussi ces deux articles récents sur CUCH : Mgr Aupetit n’a pas écouté + Pas la peine de se placer en victime de la GPA.