Voici la situation des personnes homosexuelles catholiques continentes ( = chastes pour Jésus et l’Église) dans laquelle nous nous trouvons actuellement, ne nous reconnaissant ni dans la faux accueil des progressistes gays friendly tels que le père James Martin (qui, sous prétexte de nous accueillir, veulent imposer leurs fantasmes à l’Église et au Pape) ni dans l’invective des conservateurs traditionalistes tels que le père Guy Pagès (incapables de distinguer péché et signe de péché, ou bien péché et pécheur, ou bien tendance homo-pratique homo-personne homo, et de voir dans la condition homosexuelle un terreau de surgissement de sainteté pour le monde et l’Église). Ce sont les deux visages grimaçants d’une même homophobie et d’un même anti-papisme, d’un même anticléricalisme.
 

N.B. 1 : Je vous suggère de compléter cet article par celui-ci.
 

N.B. 2 : Ci-dessous, l’échange (sidérant) sur mon mur Facebook en le père Pagès, mes amis et moi.