Journée efficace ! Ce matin, j’ai réceptionné le colis Chronopost contenant les 20 exemplaires de mon tout nouveau livre Interdiction des thérapies de guérison de l’homosexualité offerts par ma maison d’édition Vérone. Et j’ai fait la tournée des organes de presse, des sièges sociaux des télés ainsi que des journalistes qui seraient susceptibles de m’inviter (je n’ai même pas gardé un exemplaire pour l’offrir à mes proches ou à mes mécènes ou à mon papa pour Noël ou pour moi ! haha. À quoi ça sert ? Et pour Noël, je n’offre rien de matériel parce que je suis fauché de chez fauché lol, tout comme je ne veux aucun cadeau. Voilà, ça, c’est fait ! Et c’est ça, en vrai, Noël : la pauvreté).
 

Je disais donc que la tournée du facteur a été efficace. J’ai arrosé presque tous les présentateurs télé qui m’intéressaient, de mon livre. Ceux que j’ai ciblés :
 

– Olivier Barnot (Un Livre un jour) sur France 3
– Éric Naulleau (De quoi je me mêle?) sur C8
– François Busnel (La Grande Librairie) sur France 5
– Augustin Trapenard (21 cm) sur Canal +
– Natacha Polony sur Polony TV
– Laurent Ruquier (On n’est pas couchés) sur France 2
– Cyril Hanouna (Touche pas à mon poste) sur C8
– Léa Salamé sur France Inter
– Anne-Élisabeth Lemoine (C à vous) sur France 5
– Karim Rissouli (C politique) sur France 5
– Yves Calvi (L’Info du vrai) sur Canal +
– Frédéric Taddeï (Interdit d’interdire) sur RT France
– David Pujadas (L’Info en question) sur LCI
– Jean-Jacques Bourdin sur RMC Découvertes.
– Perrine Tarneaud sur Public Sénat.
 

Je voulais Thierry Ardisson mais je n’ai pas toqué à la bonne porte…
 

Pas mal, hein?^^.
 

Au passage, le réceptionniste de France Télévision est juste un amour de monsieur sur cette terre : bonne humeur, patience, toujours le mot pour rire. Il m’a même offert des grandes enveloppes. Et sinon, j’ai eu un échange prometteur avec un proche collaborateur de Polony, qui a regardé de très près et avec intérêt mon livre, surtout quand j’ai dit par rapport au documentaire d’ARTE (« Homo-thérapies : conversion forcée« ) que ses réalisateurs « mentaient comme ils respiraient » (ce qui est vrai, en plus).
 

Désormais, il ne me reste plus que 4 journalistes à ravitailler. Et bizarrement, je n’ai pensé ni aux despotes de la bienpensance (Quotidien) ni aux chaînes « catholiques » (qui ne servent presque plus à rien et qui ont signé leur arrêt de mort depuis qu’elles refusent de traiter de la Reine de ce Monde actuel, à savoir l’homosexualité).
 

Et là, ce soir, comme si je n’étais pas fatigué, je file à la librairie Le Genre urbain pour la causerie sur la clé USB (donc la Marque de la Bête dans l’Apocalypse). Je vous raconterai !^^