Comment reconnaîtra-t-on parmi les catholiques les faux prophètes d’aujourd’hui ? C’est assez simple : ces pharisiens aduleront le cardinal Sarah et ils ne sauront même pas vous dire pourquoi.