Un exposé de Natalia Trouiller sur le gnosticisme (c’est-à-dire la Franc-Maçonnerie et les sectes) qui est absolument à voir car c’est une vraie mine d’or d’informations sur l’histoire et le fonctionnement de la Nouvelle Religion mondiale. Elle reprend – de manière beaucoup plus fine et pointue que moi – ce que j’ai écrit sur le channeling, même si ça le rejoint. En plus, elle reconnaît que Lyon est une place forte du boboïsme (même si elle ne le dit pas comme ça : elle dit juste qu’« à Lyon, on connaît tout » au niveau doctrines gnostiques). J’applaudis des deux mains sa dénonciation de l’idéologie gnostique de Laurent Alexandre (chercheur applaudi par beaucoup de catholiques), par exemple. Et c’est la première fois qu’on m’explique de manière aussi claire le transhumanisme, ou encore la cosmovision des mormons. Une conférence d’une heure incontournable. Une réussite. Même si tout ça gagne à être vulgarisé et surtout à être retraduit/universalisé tel que les gens d’aujourd’hui ingurgitent ces gnoses, à savoir à travers les mots « hétérosexualité », « homosexualité », « homophobie » et « bobo ».