Je ne suis pas d’accord avec la justification de la pratique homosexuelle (par l’Union civile ou le « mariage pour tous »), car cette pratique éjecte la différence des sexes, et est pour le coup violente. On dit trop peu que l’ « amour » homo, l’ « identité » identité, le « couple » homo, sont les signes d’une violente exclusion de la différence. Or, sans différence, il n’y a pas d’amour vrai ni d’identité vraie.