Je viens de regarder le documentaire « Stonewall : aux origines de la Gay Pride » diffusé hier sur France 5 (une chaîne qui devient clairement très « gay friendly » ces derniers temps…) et qui revient sur la « Prise de la Bastille gay » (Ici le replay).
 

Reportage intéressant, même si, d’une part, complètement orienté (en mode « victimisation » et « autoglorification ») et déformant les faits (alors qu’il prétend les rapporter fidèlement) : les témoins s’y croient « révolutionnaires » et « anticonformistes », alors même qu’ils sont juste les moutons du Système marchant à la botte de la Franc-Maçonnerie (j’ai relevé par exemple le champ lexical de la pierre avec Stonewall, la comparaison du milieu homo avec le chandelier, la mention des « ateliers », le champ lexical de l’amélioration et du libertarisme absolu, etc.) ; et même si d’autre part, quand je compare avec le documentaire que je réalise, les messages sont complètement creux (ça brasse du souvenir et de l’anecdote, mais il n’y a quasiment aucune réflexion de fond. « Les Folles de Dieu », à côté, c’est hyper riche et profond).
 

Bref, vivement que notre film sorte au plus vite. Y’en a un peu ras-le-bol de ces reportages propagandaires où les témoins parlent comme des zombies, avec un discours tout fait sur l’homosexualité.