Alors que j’étais en terrasse cet après-midi avec un ami au bar « Le Séverin » juste en face de l’église Saint-Séverin à Paris, j’ai reconnu à une table en face de moi les chanteurs (issus de The Voice) Clément Verzi et Anne Sila. Clément a vu que je l’avais reconnu, et nous avons engagé spontanément la conversation. Même si je les avais connus par The Voice, j’ai mis en avant que je les avais surtout vus dans la comédie musicale Jésus (de Pascal Obispo)… ce qui les a étonnés autant que fait plaisir. J’ai eu l’air de prêcher le faux pour savoir le vrai, car je me suis réjoui qu’ils aient tous les deux su conserver une amitié forte après The Voice… et c’est là qu’il a rectifié par une blague en me disant qu’ils étaient carrément en couple (« Scoop people » !^^) et qu’ils proposaient donc une revisitation un peu personnelle et irrévérencieuse de la Bible puisqu’ils formaient le couple Judas/Marie (leurs rôles respectifs). Je leur ai aussi dit que leur choix artistique de participer à la comédie musicale risquée de Jésus était courageux, car je me doutais qu’il y avait eu « du combat » autour de ce projet (beaucoup plus que pour le plus politiquement correct 10 commandements)… Clément a confirmé qu’il y avait eu du combat ; et Anne a été particulièrement touchée que je souligne ET leur souffrance (artistique) ET leur courage. Voilà. Un bel échange d’artiste à artistes. Beauté de Paris. Et les artistes d’aujourd’hui ont besoin plus que jamais de consolation : comme tout le monde.