L’humanisme intégral, c’est vraiment le piège. Et le Pape ne parle même pas de la crise la plus importante : la crise spirituelle.