Je ne sais pas si vous avez remarqué. Mais depuis que nos contemporains découvrent l’existence d’un au-delà de l’Homme, d’une transcendance mystérieuse, des limites humaines, non seulement ça ne les rend pas plus humbles et plus religieux (alors que pourtant, il suffirait qu’ils ouvrent un peu les yeux pour comprendre que le Christ et la Vierge existent !), mais ça en enferme beaucoup encore plus dans l’orgueil, l’anthropocentrisme, l’athéisme, le pragmatisme scientiste et l’anti-catholicisme. Ils trouvent les moyens de faire diversion sur Dieu, par exemple en Le réduisant à un accident chimique explicable par la science (cf. la théorie du Big Bang, très franc-maçonne puisqu’elle se base sur le Credo maçonnique « L’ordre par le chaos »), en Le réduisant à une capacité cérébrale insoupçonnée (cf. l’expérience des morts imminentes indiquerait des « nouveaux pouvoirs du cerveau humain »), en réduisant Dieu à un don humain de mentalisme (cf. mon article sur le mentalisme ainsi que les théories fumeuses des frères Bognanoff sur le Big Bang), en Le réduisant à un accident ou à un hasard (cf. la bande-annonce du dernier Disney-Pixar « Le Voyage d’Arlo », film qui réactualise le mythe maçonnique du « fils de la veuve » dont parle si bien Jean-Claude Lozac’hmeur), en désintentionnalisant le plan d’Amour de Dieu sur l’Humanité (« Vous croyiez que la Création de la terre était due à une intention divine bienveillante ? Un plan merveilleusement orchestré ? Pas du tout ! Dieu s’est planté de cible et l’existence humaine et terrestre, c’est un processus purement scientifique, explicable humainement, mécanique, et beaucoup moins superstitieux que vous ne croyez ! » nous dit la bande-annonce du prochain film d’animation « L’Âge de Glace : Les Lois de l’Univers ». Dieu serait « bête », dans tous les sens du terme, y compris le sens noachide : Il serait une chimère, un homme-animal), en réduisant Dieu à un groupe d’extra-terrestres (cf. les propos sur les pyramides de Gizeh, Nazca et l’Atlantide ; cf. les récentes théories sur les ondes gravitationnelles de l’Univers, qui indiqueraient la présence de « vies intentionnelles » hors de la terre), en réduisant Dieu à une chaîne de consciences vitales continue et d’expériences sensorielles (cf. la croyance panthéiste et holiste en la réincarnation).
 

 

Ils font tout pour détourner l’attention, faire oublier Dieu et son amour pour nous, en utilisant le récent engouement social pour le paranormal et le surnaturel à des vues panthéistes, mercantiles, technologistes, orgueilleuses, prédictives et manipulatrices. Le but de la manœuvre est clairement homicide et déicide : les scientifiques du futur ainsi que les réalisateurs de films veulent faire passer Jésus pour un mythe ou carrément pour un méchant, qui aurait jalousement gardé le secret de son existence en se rendant invisible (alors que Jésus se rend encore invisible par amour, pour ne pas s’imposer à nous et pour que nous Lui fassions confiance), un méchant qui aurait jalousement gardé pour Lui les secrets de la Connaissance scientifique et même spirituelle du Bien et du mal, les secrets de la création de l’Homme et de la Terre, un méchant qui aurait été le cruel auteur du Déluge, pire, qui aurait puni satan et ses anges déchus par pure jalousie envers eux. L’Antéchrist (l’Homme mi-homme mi-femme) inverse donc les choses, et fait passer Dieu pour le serpent que l’androgyne hybride qu’il est écraserait à la fin des temps (cf. la gravure ci-dessous). Ne nous laissons donc pas avoir par les théories humaines et sataniques qui prennent l’apparence de la gnose scientifique. Gardons confiance en Jésus Fils de Dieu, tout en gardant un œil sur les nombreux et impressionnants travestissements qu’Il subit en ce moment. Car le feu d’artifice de l’Antéchrist ne fait que commencer.
 

Le schéma maçonnique détournant la victoire de la Vierge sur le Dragon

Le schéma maçonnique détournant la victoire de la Vierge sur le Dragon