Je reviens de la messe de ce midi à Saint-Roch (Paris). L’homélie du père Brière, c’était du Feu! Incroyable. Je n’avais jamais entendu un commentaire de la Transfiguration pareil!
 

Le prêtre a commencé en nous disant qu’il comptait nous « balancer une Étincelle » et qu’il n’analyserait pas le récit de la Transfiguration en lui-même – pour éviter que nous nous placions en spectateurs béats et émerveillés de l’Événement comme si nous nous trouvions au cinéma – mais qu’il nous parlerait uniquement de la présence mystérieuse du prophète Élie à côté de Moïse : « Et pendant qu’il (Jésus) priait l’aspect de son visage changea, et son vêtement, d’une éclatante blancheur. Et voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie qui, apparus en gloire, parlaient de son départ, qu’il allait accomplir à Jérusalem. » Il a tout centré sur Élie. Choix étonnant (normalement, on attend pour la Transfiguration que ce soit Jésus le centre).
 

Ça n’a pas loupé ! L’homélie nous a bel et bien touchés tous comme une flèche enflammée en plein coeur! Si Moïse est le garant de la Loi et de l’Institution, Élie, c’est le prophète surgissant à l’improviste dans la Bible. C’est le prophète de malheur (il provoque la sécheresse, il se plaint contre Israël). Il est solitaire, violent (il égorge les 450 prophètes de Baal : 1 Rois 18. Rien que ça!), zélé (« Zelo zelatus sum pro Domino Deo Exercituum. » = Je suis rempli d’un zèle jaloux pour le Seigneur Sabaoth). Il se fait nourrir par les corbeaux. Il va vers les étrangers. Élie c’est le Feu, c’est le Fou de Dieu. « Le prophète Élie se leva comme un feu, sa parole brûlait comme une torche. » (L’Ecclésiaste 48,1). Il souhaite même se suicider en se laissant mourir au désert. Il est celui qui nous invite à tout quitter. C’est l’homme vif et insupportable, qui vient bousculer les apôtres au jour de la Pentecôte. C’est lui qui inspire Jean-Baptiste. C’est le disciple qui s’adoucit seul à seul avec Dieu. C’est l’homme de prière. Il redonne vie au fils de la Veuve de Sarepta. Avec Élisée, ils offrent une grande descendance au monde.
 

L’homélie du père Brière était prophétique car il nous a rappelé l’avènement prochain des « deux témoins » annoncés par le livre de l’Apocalypse : un fou brûlant et un sage docteur de la Loi. Il nous a montré que la Transfiguration est proche et qu’Élie va arriver pour notre temps. D’ailleurs, Élie est, selon les prophètes bibliques, l’annonciateur du Messie à la fin des temps. Les gens dans l’assistance – pourtant réduite – étaient je crois littéralement transfigurés par Jésus à travers Élie! Chaud bouillant, Jésus!!^^