La relecture orthographique s’achève.
 

Demain, je tirerai 18 copies de mon nouveau livre sur les thérapies de guérison de l’homosexualité pour les déposer dans 18 maisons d’édition à Paris, et voir si l’une d’elles acceptera de le publier.
 

La grande question, c’est : Est-ce que je cible des éditeurs généralistes ou des éditeurs catholiques (sachant qu’éditeurs catholiques en ce moment = débiles profonds et lâches) ? Je vais me faire ma petite liste ce soir, et tablerai, je pense, plutôt sur du 70 % de généralistes.