Entrevista « Dolce & Gabbana » en ALFA Y OMÉGA en este link.
 
Alfa y oméga imagen
 
 
 

TRADUCTION FRANÇAISE
 

Quelle a été votre première réaction lorsque vous avez appris l’affaire déclenchée par les déclarations favorables á la famille de Dolce & Gabbana?
 

 

J’ai eu deux réactions. D’abord la lamentation : « Pauvre Pape François ! Il n’est vraiment pas aidé. Si même les catholiques ne portent pas le message de l’Église sur l’homosexualité, et se rabattent sur les conséquences du ‘mariage pour tous’ pour ne pas traiter de la loi en elle-même, il va être bien seul ! » Puis la peur : « Zut ! La Manif Pour Tous italienne surfe sur la vague d’homophobie populaire la plus facile : l’anti-lobbyisme LGBT (Lesbien-Gay-Bi-Trans). Elle est en train de tomber dans le même piège que LMPT française : le combat contre le ‘mariage pour tous’ s’enferme dans l’argumentaire uniquement focalisé sur la filiation et non sur l’homosexualité, et dans la tentative de diabolisation/de division de la communauté gay, tentative qui ne fait absolument pas avancer les débats et qui vise à abriter tous les couples homos ‘chastes, discrets et non-revendicatifs’. Le mariage gay risque fort de passer en Italie à cause de cette erreur stratégique grossière : le natalisme. ».

 

Y a-t-il d’autres homosexuels qui pensent comme Dolce et Gabbana?

 

 

J’ose le dire : au fond, TOUTES les personnes homosexuelles pratiquant leur homosexualité et croyant en l’« amour » homosexuel pensent finalement comme Dolce & Gabbana ! Y compris Elton John… même si dernièrement il se contredit lui-même, par démagogie, et surtout parce qu’il n’a plus rien à perdre : le mal est fait, il n’a pas d’autre solution que de l’assumer publiquement à fond ! En réalité, dans le privé, quasiment tous les individus homos sont contre les droits irréalistes qu’on leur fait porter et qu’ils font semblant de vouloir, par peur de passer pour homophobes et « traîtres à leur propre camp ». Ils se disent tous « hors milieu », en faveur du « droit au mariage » mais contre ses conséquences (adoption, PMA, GPA), contre le militantisme LGBT, et aussi, au bout du compte, contre le mariage. Ils ne veulent que du « droit au mariage », pour mieux se venger du mariage réel (l’union d’amour entre l’homme et la femme), et obtenir ensuite le « droit de le refuser ».

 

Que pensez-vous de l’appel au boycott lancé par Elton John? Agressivité habituelle du lobby gay ou bien une preuve de nervosité de ce même lobby qui voit que tout n’est pas aussi bien réglé qu’il le pensait?

 

 

Je comprends cet appel, mais je ne le justifie pas. Je le comprends car il y a une réelle contradiction aussi (même si concrètement elle est moins grave et moins spectaculaire que celle d’Elton John) et une hypocrisie dans l’attitude de Dolce & Gabbana. Ils défendent la primauté de la différence des sexes dans la famille, mais évacuent concrètement la différence des sexes en amour et dans leur(s) couple(s), dissociant ainsi le couple de la famille ou de la filiation. Cette dissociation entre amour et famille est choquante et pas du tout catholique, bien qu’elle s’en donne l’apparence. Elle ne fait même pas entièrement honneur à la différence des sexes.

Enfin, selon moi, le problème principal du conflit entre Dolce & Gabbana et Elton John ne se situe pas dans la découverte et la dénonciation de la division dans le « milieu homosexuel ». Cette tension interne existe, en effet. Mais à quoi sert de la relever si on ne l’explique pas et on n’en montre pas l’origine ? Si encore cette violence communautaire était identifiée comme la pratique homosexuelle elle-même, ou l’identité homo ou l’amour homo, ça serait super et constructif ! Mais ce n’est pas du tout le cas dans la bouche de ceux qui prennent actuellement parti pour Dolce & Gabbana et qui ne cherchent qu’une chose : diviser pour mieux régner, ne surtout pas parler d’homosexualité ni remettre en cause l’« amour » homosexuel, centrer les débats d’opposition au ‘mariage pour tous’ sur la filiation, et alimenter une haine qui existe déjà depuis le début de l’existence de la « communauté homosexuelle » entre les personnes homosexuelles. Cette démarche de dévoilement des divisions internes entre frères homosexuels ne sert à rien d’autre qu’à faire diversion. Une fois que les partisans pro-famille-naturelle catholiques arguant #JeSuisDolce&Gabbana auront prouvé, à l’instar du comité Homovox en France, que « toutes les personnes homosexuelles ne sont pas d’accord avec les lois qui passent en leur nom », qu’auront-ils gagné, à part une réponse laconique des pro-mariage-pour-tous « Ce n’est pas parce que tous les homos ne sont pas d’accord avec cette loi, et qu’une extrême minorité d’entre eux refusent un droit qui ne retirera rien à personne, qu’il faut le refuser à ceux qui le veulent vraiment ! » ??

 

Peut-on parler d’un début de scission ou de dissension internes au sein du lobby gay?

 

Non. C’est une simulation de guerre, simulation très fréquente dans le « milieu homosexuel ». Cette orchestration tente de couvrir une défense commune et généralisée de l’« amour » homosexuel, de l’« identité » homosexuelle, et des actes homosexuels, parmi les individus « intra » et « hors milieu gay ». Inconsciemment, les personnes homosexuelles pro-mariage-pour-tous et anti-mariage-pour-tous font semblant de s’écharper sur la question de la filiation et des conséquences du « mariage pour tous » pour que, par le concert assourdissant de leurs parlementations, personne ne remette en cause leur pratique amoureuse privée. En réalité, les deux camps homosexuels qui se chamaillent travaillent main dans la main en faveur de la même cause idéologique. Ils jouent les jumeaux terribles pour tromper leur monde et faire diversion.

 

Pensez-vous qu’il y aura un avant et un après Affaire Dolce et Gabbana?

 

Non. Tant que le mythe de l’« amour homosexuel », de l’« identité homosexuelle », et surtout de l’hétérosexualité, ne sera pas démasqué ni expliqué, l’affaire Dolce & Gabbana ne restera qu’un feu de paille inutile qui aura exacerbé les passions, renforcé chez les pro comme chez les anti-mariage-pour-tous le sentiment d’être victimes de l’autre camp, et conforter les râleurs des deux côtés. La loi du « mariage pour tous » est argumentativement et intentionnellement fondée sur l’« amour homo », non sur la famille ou la procréation : je le rappelle à tout hasard… La polémique Dolce & Gabbana tire à côté de la cible.

 

Que reste-t-il à faire maintenant?

 

 

Prier pour qu’en Italie, une personne homosexuelle continente se lève, mette publiquement les sujets de l’homosexualité et surtout de l’hétérosexualité sur le tapis, et les démystifie. Car si l’argumentaire d’opposition à la loi du « mariage pour tous » continue de se centrer sur l’enfant (un être qui, cela va de soi, est quasiment muet et n’a pas les épaules assez solides pour porter à lui tout seul le mariage de ses parents biologiques), et de se priver d’une réflexion vraie sur l’homosexualité et l’hétérosexualité, je prédis une défaite retentissante de La Manif Pour Tous italienne, comme ce fut le cas en France. L’enfant n’est pas un objet (rhétorique, politique) et n’a pas à le devenir, y compris du côté des opposants au mariage-pour-tous. Que les catholiques m’entendent !
 
 
 

P.S. : D’autres liens renvoyant à des interviews qui sont sorties dans des revues en espagnol, français ou italien (dont une inédite à INFO CATÓLICA, et trois sur l’affaire Dolce & Gabbana) : 1 – Entrevista « Sin pelos en la lengua » de Remedios Falaguera en la revista INFO CATÓLICA ; 2 – Interview « Entrevista con Philippe Ariño ‘Dolce y Gabbana son unos hipócritas: defienden la diferencia de sexos, pero la difuminan en su pareja’ » sur ALFA Y OMÉGA par JM Ballester (en espagnol ; traduction française) Cette interview arrive après l’article de Jean-Pier Delaume-Myard qui se dit « homo mais pas gay » et qui offre du prêt-à-penser aux anti-mariage-pour-tous qui veulent un discours anti-lobby-LGBT, nataliste, hétérosexiste, le plus simpliste possible ; 3 – Entrevista « Philippe Ariño: un omosessuale « atipico » » en ZENIT ITALIA por Franco Olearo (en italiano ; traduction en français) ; 4 – Ma critique « La Décharge des stylistes Dolce & Gabbana contre le mariage gay et l’adoption : la fausse solution. » ; traducción española « Descarga de los estilistas Dolce & Gabbana contra el matrimonio gay : la falsa solución. ») suite à l’annulation puis la substitution de mon interview à RADIO VATICANA par celle, affligeante, de Jean-Pier Delaume-Myard)