L’amour homosexuel peut satisfaire épisodiquement, mais il ne comble pas durablement.