Épisode 2

Épisode 2


 

Comme je ne suis plus invité en conférences mais que je n’en reste pas moins homo (haha), il faut bien que je m’occupe ! lol. Et en ce moment, je regarde avec délectation l’intégrale de ma série télé fétiche, Drôles de Dames (, 1976-1981), dont je ne me lasse pas.
 

 

Et je découvre avec étonnement et joie, à travers le personnage de Jill Munroe incarné par l’actrice nord-américaine Farrah Fawcett-Majors (décédée d’un cancer en 2009), combien est fidèle le Seigneur. Quand Il a élu quelqu’un, Il s’y accroche et ne le lâche pas.
 

Épisode 4

Épisode 4


 

Ce que je vais écrire maintenant dépasse donc le simple hommage pédaloïde du fan vers une idole. Je suis étonné de voir que les scénaristes, par petites touches et petits clins d’œil que peut-être l’actrice n’a même pas calculés, ont attribué à Farrah Fawcett toutes les (rares) références au catholicisme dans la série (Pourtant, sa collègue dans la série, Jaclyn Smith – jouant Kelly Garrett, une orpheline élevée par les religieuses – eût été plus évidemment encline à les recevoir).
 

Épisode 4

Épisode 4


 
Épisode 4

Épisode 4


 

Pas de hasard. Dans l’épisode 2 de la saison 1 « C’est l’enfer », elle joue la fille d’un pasteur. Dans l’épisode 4 « La Nuit de l’épouvante », Mr Brandon lui donne une médaille de la Vierge. Et dans l’épisode 17 « Une Sale Affaire », Jill tombe amoureuse d’un homme adepte du diable et avec qui elle mène un combat spirituel.
 

Documentaire "Farrah's Story"

Documentaire « Farrah’s Story »


 

Farrah était catholique pratiquante et jusqu’à sa mort à 62 ans, elle a récité le chapelet. Elle a été enterrée à l’Église Catholique. Et je trouve ça formidable, ce continuum divin, aussi bien à la scène qu’à la vraie vie. Quand Jésus est là, il y est pour toujours.