sermon
 

On peut rendre hommage à Jésus tant qu’on veut. Dire qu’il est un personnage historique important. Même un prophète et un guide spirituel intéressant. On peut lui reconnaître qu’Il a révolutionné le monde des religions, qu’il a porté des valeurs de Paix et de Justice indéniables, qu’Il a contribué fortement au patrimoine religieux mondial. Tant qu’on ne Le reconnaît pas FILS DE DIEU (d’un Dieu Amour), l’acte de foi n’est pas valide. Le diable, lui, s’affaire à nier que Jésus est le Fils de Dieu, qu’Il est Dieu fait Homme. C’est pourquoi, si nous voulons être sauvés et avoir accès à la vie éternelle, nous devons, du plus profond de notre cœur, professer que Jésus est le Fils de Dieu. « Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. » (1 Jean 4, 15) ; « Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l’a engendré aime aussi celui qui est né de lui. Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements. » (1 Jean 4, 2) ; « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. » (Rom 10) ; « Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’antéchrist. » (2 Jn 1, 7) D’ailleurs, c’est quand Jésus entend de la bouche de Pierre la profession de foi de son identité de FILS DE DIEU qu’Il reconnaît vraiment en lui l’Esprit Saint et qu’Il lui confie la charge de son Église (Mat 16, 18). C’est dire si l’identité de Fils de Dieu conférée à Jésus n’est pas un détail ! Autour de nous, il y a beaucoup plus de gens qu’on ne croie qui disent du bien de Jésus. Mais vérifions chez eux et en nous si nous croyons vraiment qu’Il est le Fils ressuscité de Dieu. Car là, nous verrons à qui nous avons affaire !
 
 
 

P.S. : Compléter cet article avec un autre, qui rajoute une nuance importante.