Si le Pape François a effectivement dit textuellement, dans son interview-confidence écrit par Dominique Wolton à paraître le 6 septembre prochain, que « l’Union Civile est la solution », comme le prétendent abusivement les journalistes de France 2 hier en faisant mine de le citer (cf. la 25e minute du JT), là, très franchement, il me ferait peur et je cesserais de lui accorder ma confiance. Je vous presse à lire tout le chapitre de mon nouveau livre dédié à la gravité de l’Union Civile (le pdf ; ou le livre papier). Cette question de l’Union Civile est centrale. C’est LE point de crispation entre Dieu et Satan, car il concerne l’hétérosexualité. Et nulle grandiloquence ou excès dans ma dernière formulation.
 

(Évidemment, je m’oppose au discours sans argument, homophobe ET gay friendly de Virginie Tellenne, qui se sert de l’homosexualité comme faire-valoir pour ne pas l’analyser. Et si elle veut la guerre, elle l’aura.)