J’ai jamais pu garder de liens avec mes « ex ». La promesse des corps, quand elle n’est pas faite dans l’Amour vrai, est indélébile, même si les gestes n’ont a priori pas été violents. Les gestes de l’Amour sans l’Amour, ce n’est pas rien! Je m’en rends compte à mon insu : le mal n’est pas seulement dans la violence objective et perçue, mais aussi dans l’absence de bien.