À propos de l’homosexualité au Liban et en France, la plupart des gens rêvent d’une totale contradiction entre les deux pays. Mirages du relativisme culturel et de l’auto-victimisation, pour ne pas se regarder agir ou nier sa réalité nationale. Qu’ils se détrompent. Qu’on soit « contre » ou « pour » ou qu’on s’en foute, qu’on la diabolise et qu’on la cache (comme au Liban), qu’on la banalise ou la sacralise (comme en France), l’homosexualité n’est toujours pas expliquée, et donc est tout autant pratiquée.