J’ai rencontré aujourd’hui un couple « catholique » (dans une région française que je tairai) chargé de préparer et de former des couples (pour la plupart non-cathos pratiquants) au mariage. Vous me croyez si vous voulez : ils sont pro-Union Civile, n’osent pas proposer la continence avant le mariage (parce qu’ils n’y croient pas et ont peur de leur public non-catho), et le mari croit en l’ « amour homo » et trouve que « La Vie d’Adèle » est un chef-d’oeuvre… Ça m’a troué le cul ! Et je suis sûr que, si eux existent, il y a aussi beaucoup d’autres formateurs « catholiques » et même des prêtres dans le même cas.
 

Par ailleurs, ce sont des gens délicieux. Mais voilà : beaucoup de formateurs catholiques ne sont plus catholiques. Ils ont peur de défendre le message de l’Église sur l’homosexualité.
 
 

P.S. : Et pas besoin d’aller chercher du réconfort dans l’autre extrême. Même chez les « ultras », il y a énormément de défenseurs de l’Union Civile, qui n’ont pas compris que l’homosexualité était l’alibi central de toutes les lois transhumanistes.