Ces gens qui chantent « toutes les différences » virent concrètement les deux différences les plus fondatrices de l’existence, de l’identité, de la sexualité et de l’amour ouvert sur la vie: la différence des sexes et la différence Créateur-créatures. Et après, ils osent nous parler d’« amour » et de leur respect des « différences ?
 

La sacralisation des différences ne les reconnaît pas et les aplanit au même niveau. Alors qu’il y a des différences plus fondatrices et prioritaires que d’autres (exemple : la différence des sexes est une question de vie ou de mort; pas le fait d’avoir les yeux marrons ou d’avoir une jambe cassée. ) Certaines personnes, blessées dans le mariage ou dans l’Église, ne priorisent plus du tout.
 

Néanmoins, l’inquiétante indifférence (relativiste) de Muriel Robin ne rattrape en aucun cas l’homophobie de la Manif Pour Tous.