Quand je vous disais que regarder Joséphine Ange gardien servait à quelque chose, et donnait exactement raison à la Bible et à ma description de la puce électronique comme la marque de la Bête de l’Apocalypse… Là, je suis en train de regarder l’épisode 49 « Joséphine fait de la Résistance » (2009), et au moment où Jacques Duval, le facteur, donne à Joséphine Ange gardien (téléportée en 1942 sous l’Occupation) les micros à placer secrètement dans les bureaux des généraux de la Kommandantur (des micros-puces électroniques en forme de pastilles), il lui sort : « Et voici la Bête ! Micro-fabrication anglaise. »
 

CQFD.