La revue pseudo catholique L’Homme Nouveau supprime mes commentaires, sous prétexte que je manquerais de « charité » et que – entre autres – je dénonce leur soutien à des discours paranoïaques et sédévacantistes (et homophobes) comme ceux de Jeanne Smits. Le journalisme chrétien est depuis longtemps malade, à côté de la plaque dans ses combats « Pro-Vie », car il refuse de parler d’homosexualité alors que celle-ci est l’alibi de toutes les lois transhumanistes (« mariage gay », PMA, GPA, euthanasie…) qu’il prétend combattre. Mais là, il atteint des sommets dans la fermeture et la bêtise, et commence à moisir. Qui s’en rend compte?