courage-logo-small2
 

Suite aux dégâts réveillés voire provoqués par l’homophobie des leaders des Manifs Pour Tous, et au remord qui les a accompagnés, on assiste actuellement dans le monde catholique français à une prolifération de groupes de parole autour de l’homosexualité. Ça a l’air d’une avancée ecclésiale, d’une ouverture « synodale » pour davantage d’accueil des personnes homosexuelles. Je préfère prévenir les créateurs de ces initiatives arrivistes et démagogiques : sans l’horizon de la continence et en éjectant les prêtres de vos mouvements – même si en apparence la neutralité « laïque », l’anonymat et les premiers témoignages émotionnels vous rassurent –, vous perdez votre unité, votre durabilité, votre solidité, votre crédibilité et votre Vérité, et vous ne rendez pas service aux personnes homosexuelles ni à leurs proches. L’appui officiel de l’Église, la chasteté assumée clairement sous la forme de la continence, la fréquentation régulière des sacrements, la présence des prêtres, sont vos seuls garde-fous pour ne pas devenir des DUEC bis (Devenir Un En Christ), c’est-à-dire de gentilles structures d’accueil bien-intentionnées et « spirituelles » mais sans Vérité ni catholicité. Courage International (qui propose en France un parcours « homosexualité » s’intégrant à la dernière session des familles de Paray-le-monial, du 15 au 20 août 2015) est la seule association d’Église d’accompagnement des personnes homosexuelles qui joue vraiment son rôle de pastorale.