Non. Vous ne rêvez pas. Depuis 3 jours, les leaders de la Manif Pour Tous n’ont que le mot « abrogation de la loi Taubira » et « mariage » en bouche. Alors qu’avant, il ne fallait pas/plus leur en parler. Ils retournent leur veste, jouent les girouettes, et pour que leur amateurisme arrogant ne se voie pas, ils se félicitent entre eux de leur récent « courage » en regardant leurs selfies de manif et en faisant bruyamment la leçon à tout le monde sur les réseaux sociaux à propos de ladite « abrogation ».
 

Ça ressemble à un lendemain de cuite (… mais au Champomy).
 

Car juste après cette Manif du 5 octobre, entendre LMPT se féliciter de demander l’abrogation du « mariage pour tous » (alors que celle-ci ne figurait même pas sur leurs panneaux officiels – qui n’indiquaient que GPA/PMA/Gender – et qu’il y a encore 3 semaines ils vous regardaient comme un dangereux nazi si vous en parliez), c’est juste estomaquant. Entendre les Veilleurs parisiens ou Sens commun faire la leçon aux politiques sur la nécessité de ne pas balayer la loi du « mariage pour tous » (alors que, pas plus loin qu’à la Veillée de la Concorde du 30 août de l’année dernière, consacrée à la « Mémoire » – ironie du sort – , ils avaient déjà zappé le mariage, et plus personne ne parlait de la loi Taubira et du « mariage pour tous », en estimant qu’il fallait passer à autre chose, et que la priorité c’était le Gender et la GPA), c’est juste risible et révoltant. Voir maintenant que la plupart des membres de LMPT se gargarisent du courage qu’ils auraient à évoquer ouvertement l’abrogation du « mariage pour tous » (alors que cette demande est caduque, totalement absurde, se fige en slogan ou en vœu pieux, si elle ne s’accompagne pas obligatoirement d’une part de la demande d’abrogation du PaCS, et d’autre part du traitement du sujet de l’homosexualité), là, on touche le fond du ridicule. C’est un peu les loosers qui jouent aux vainqueurs et qui continuent leur marche aveugle en dépit du bon sens et de la conscience de leur homophobie (involontaire ?).
 

Alors bien sûr, je ne changerai pas de camp, étant donné que l’homophobie de l’homosexualité identitariste et sentimentaliste LGBT, l’homophobie de la pratique homosexuelle, ainsi que l’homophobie de l’hétérosexualité « gay friendly » (Frigide Barjot et Anal +, si vous nous recevez…), sont beaucoup plus grandes… mais ce n’est pas l’envie qui me manque ! LGBT = homophobie carabinée ; LMPT = homophobie allégée. Comme je comprends le sentiment de malaise et l’impression d’homophobie ressentie par les nombreux indécis de la loi Taubira à l’égard de nos Manifs ! Je m’en excuse (tout comme je m’en excusais déjà en 2011) et vraiment je compatis. Pardon pour les cons de ma famille (que je dois aimer malgré tout). La Manif Pour Tous n’a pas encore trouvé son vrai sens. C’est la triste réalité. Pardon.