Un ami homosexuel qui a choisi la continence comme moi m’a avoué quelque chose de très juste : « Quand j’ai découvert mon désir homosexuel, je me suis dit : ‘C’est déjà une réalité qui me prive d’une liberté. Mon unique moyen de retrouver cette liberté, c’était de dire non à la mise en pratique de cette réalité en moi.’ » Dans notre vie, nous ne sommes pas libres de tout, mais même pour les choses que nous n’avons pas choisies, nous sommes toujours libres d’en faire ce que nous voulons quand même.