Démagogie, improvisation scénarisée, propagande mensongère et lavage de cerveau (la gauche – je n’ai pas dit socialisme ni communisme, attention – n’est pas l’égalité mais la priorité concrète aux pauvres et aux personnes ; la droite est les moyens avant les personnes qu’ils aident). Macron veut faire croire qu’il incarne ce parfait entre-deux républicain national, la « fraternité », en faisant répéter comme des perroquets la devise nationale aux Français naïfs, et en transformant ce que sont la gauche et la droite (tout en flattant les gens qui s’identifient à ces deux camps). C’est lamentable et réellement pervers.