Les personnes homosexuelles chrétiennes planquées de Courage ont trouvé leur maître : le cardinal Sarah. Celui qui transforme l’homosexualité en non-sujet, en « accompagnement », et la continence en abstinence, celui qui étouffe l’apostolat de l’homosexualité (qui lui ferait de l’ombre) sous des concepts catholiquement corrects (« chasteté », « sainteté », « sexualité », « amitié », « Vérité », etc.) que personne ne remettra en cause. Ça vous étonne ? Moi, pas du tout. Je ne participerai plus à cette mascarade homophobe et ne mettrai plus jamais les pieds à Courage.