Il a la tête dure et un grand orgueil, ce cardinal Sarah. Je n’en reviens pas. Toujours aucune analyse du Gender de sa part. C’est affligeant. Diaboliser ou irrationnaliser le Gender c’est le défendre.