Question du jour : Faut-il nécessairement être un ours, pas sympa, imbu de sa personne, narcissique-mais-pas-trop, et sûr de sa « modération » ou « pondération », pour être un bloggueur catho (prêtres compris dans le lot) ? Faut-il se la jouer obligatoirement perso et prendre une posture de « premier de la classe » qui n’ouvre la bouche que pour critiquer négativement ou nuancer et briser des élans, pour surfer sur le web sur son yacht christique ? Je pose la question. Il y a peut-être une Charte et je ne suis pas au courant…