Il m’arrive des trucs de dingue ces temps-ci. Je discute par mails avec Jérémy, et sans réaliser que j’écris en ce moment sur la Bête, les bêtes et la Marque de la Bête (le 666), il interrompt son récit épistolaire en me signalant que son chaton (il vient d’adopter un chat : no comment…) vient de passer sur le clavier de son ordi en écrivant « accidentellement » ceci :
 

6+++++++++++
 

Vous croyez au hasard, vous? Moi, pas du tout.
(Ça me froisse même un chouia, mais bon… le Seigneur essaie sans doute de m’envoyer des signes.)