Preuve que les catholiques, dans leur ensemble, sont complètement à la masse quant à la reconnaissance de la primauté de l’homosexualité dans les débats sociétaux, preuve aussi qu’ils se sont servis de moi, ne m’ont pris que comme une marionnette le temps des débats sur le « mariage gay », sans chercher à creuser, sans chercher à me connaître et à me lire, sans s’intéresser concrètement à nous personnes homosexuelles : je commence à recevoir depuis seulement quelques jours des mails d’anciens manifestants de La Manif Pour Tous, qui m’ont redécouvert il y a 3 jours grâce à un article du Salon Beige me citant, et qui m’ont avoué tout honteux qu’ils n’avaient pas mis les pieds sur mon blog depuis 5 ans et qu’ils réalisaient leur retard… Voilà où on en est. Voilà l’homophobie des catholiques dans toute sa « splendeur ». Alors, me direz-vous, mieux vaut tard que jamais… Mais il est trop tard. Les lois les plus graves et les plus irréversibles sont passées. Et l’homosexualité est loin, très très loin d’être comprise et jugée digne d’intérêt, par la majorité des catholiques.