Le seul avantage que nous catholiques avons de plus sur les autres, c’est qu’on sait qu’on est plus pécheurs que les autres.