C’est intéressant, quand, dans ce splendide documentaire de Jean-Robert Viallet « Le Temps de Cerveau disponible », ils parlent de la fausse annonce de la mort de la télé, la télé qui grignote de plus en plus du terrain sur l’intégrité du corps et sur l’espace décisionnel/l’esprit/l’âme de l’Homme. Ma théorie, que je développais déjà dans mon livre sur les bobos, c’est que le Gouvernement Mondial veut dégoûter l’être humain « des médias » pour finalement les lui imposer de manière insidieuse, masquée et apparemment rebelle, dans son corps et par la puce électro, en intégrant par exemple une caméra à la place des yeux et du coeur. J’ai déjà entendu ce genre d’expressions (« une caméra à la place du coeur ») dans des films. Et je crois que c’est le projet final : intérioriser la télé en l’Homme pour faire croire à sa disparition.