S’il y a une seule chose dont je suis fier dans ma vie, c’est bien de ma foi catholique. Parce qu’elle ne m’appartient pas, et qu’elle m’apparaît comme juste, et ce, de jour en jour. Ça dépasse de loin toutes les autres dimensions de mon existence. J’ai beau évolué dans des univers artistiques et professionnels athées et particulièrement laïcs, vivre au quotidien au contact d’amis très différents de moi et pour la plupart aux antipodes de mes convictions religieuses, je n’y peux rien : les gens de mon entourage les plus stables, les plus apaisants, les plus drôles, et qui me disent le plus de vérités sur moi-même et sur le monde, je finis toujours par me rendre compte à mon insu qu’ils sont catholiques. C’est logique, quand j’y pense: plus on crée des choses belles et on est un grand acteur social, plus on se rend compte qu’on ne fait que participer à une grande oeuvre divine qui ne vient pas de nous, qui nous dépasse, qui s’incarne en Jésus. Tous mes amis les plus humanistes finissent par venir à la foi, parce que leur expérience de l’amour humain les amène à reconnaître l’amour divin, le service de Dieu auprès des frères. Je vous jure que je ne le fais pas exprès. J’essaie de m’ouvrir, de me persuader que les chrétiens n’ont pas le monopole de l’Amour et de la Vérité (ce qui reste vrai : la grandeur de Dieu, c’est qu’Il peut Se dire à travers tous les êtres humains, sans distinction de sexes, de races, de nationalités, de religions), que je peux trouver mes vrais amis ailleurs, mais rien à faire. Le partage de l’amitié dans la foi, pour moi, il n’y a rien de plus fort. Ça s’appelle la Communion des saints.
 
Mes amis non-croyants m’apprennent aussi beaucoup de choses sur la vie, bien sûr, mais ils ne vont pas aussi loin que mes amis cathos. Et je dis pourtant tout cela en étant conscient qu’il est possible de trouver dans l’Église catholique à la fois les gens les plus cons de la Terre, et aussi les plus géniaux. Pourquoi les plus cons ? Parce que l’illusion de possession de la Vérité et l’instrumentalisation de l’Amour à des fins autres que le service de Jésus et des êtres humains produisent les plus grandes catastrophes humaines (guerres de religion, mensonges, chantages aux sentiments, faux témoignages, embrigadements, meurtres, etc.) et guettent plus spécifiquement ceux qui ont la connaissance de la bonne Source (N’oublions que le diable sait les Écritures par coeur!). Parce que la Vérité, en ayant consenti à s’abaisser à la liberté de l’Homme, n’est pas à l’abri d’être récupérée par ceux qui se revendiquent d’Elle sans l’appliquer concrètement. Pourquoi les plus géniaux ? Parce que le Christ a dit explicitement qu’il était le Chemin, la Vérité, et la Vie, et que ceux qui suivent humblement sa Parole ont fait le meilleur choix qui soit. Ils tendent donc un peu mieux que les autres à la Source d’Amour, d’Humour, et de Vérité, même s’ils ne sont pas infaillibles. Si vous voulez en avoir le cœur net, allez écouter des personnes catholiques qui ont une foi vivante et qui se bougent pour les autres, et vous comprendrez que je ne vous raconte pas de salades. Elles n’ « ont » pas quelque chose de spécial : elles suivent Quelqu’un de spécial.