Voici un reportage très court (20 min), sur les cliniques de déshomosexualisation (pas que de désintoxication), sur le business des thérapies de conversion à l’hétérosexualité pour corriger le « défaut de caractère » (comprendre « homosexualité ») et le « péché d’homosexualité », qui montre le calvaire réel que vivent mes frères homosexuels dans les pays d’Amérique Latine.
 

Il est certes orienté mais pas si victimisant et idéologisé que ça (les journalistes d’investigation en Équateur prennent des risques et ne sont pas des Élise Lucet). Il est même malgré tout accablant pour les chrétiens.
 

Mon Dieu, que l’homophobie réelle est terrible, qu’elle soit appliquée dans les pays opposés à la tendance homosexuelle ou appliquée paradoxalement dans les pays promoteurs de la tendance homosexuelle (et qui vont se servir de ce genre de reportages pour imposer une censure sur l’explication publique de l’homosexualité)…