Par christocentrisme mortifère et misérabilisme homophobe, les journalistes « catholiques » actuels, les rares fois où ils nous donnent la parole à nous personnes homosexuelles, c’est pour nous travestir en drogués. Le pire, c’est que je n’exagère même pas ! Et ça commence sérieusement à me gaver.
 

Et la plupart des rares témoins homosexuels qui acceptent de se rendre publics pour les contenter sont complices de cet amalgame : ils affichent leur passé de drogués ou de débauchés, comme pour l’éloigner d’eux et bien marquer la frontière de leur conversion, prouver leur guérison. Je dénonce d’ailleurs dans mon prochain livre sur les thérapies réparatives (thérapies de conversion ou de guérison de l’homosexualité) ce grossier réductionnisme « homosexuel = drogué », car non, nous ne sommes pas tous des junkies; et non, nous n’avons pas tous fait les 400 coups (et je me permets d’autant plus de le dire que j’ai été le premier à souligner le lien non-causal entre homosexualité et drogue : mais il reste néanmoins un symbole et non une réalité).
 

En fait, la plupart des catholiques nous stérilisent et étouffent notre apostolat, en se déconnectant ainsi des jeunes et des moins jeunes de notre temps. Aujourd’hui, par exemple, vient d’être publiée sur Youtube une vidéo d’un ancien ami, Ludovic, qui, je le sais, est homosexuel… et pourtant, n’apparaissent dans celle-ci, comme par hasard, que Jésus, Jésus et encore Jésus, et bien sûr la DROGUE (car inconsciemment, ces pseudos catholiques prennent Jésus pour une drogue !).
 

Ce travail de sape ou cette distorsion pudibonde et homophobe de la réalité ne se verrait pas si elle n’était pas dénoncée : pire, cela sera applaudi et émouvra le téléspectateur catholique lambda. Et on pourra même se dire que ce voile pudique audiovisuel convertira des personnes athées encore sous l’emprise des drogues, et qu’il protège même le témoin dans l’exposition, donc c’est déjà ça… Ben oui : pourquoi déballer en plus l’homosexualité ? Larguons une seule bombe à la fois.
 

Sauf qu’en réalité, la bombe de l’homosexualité n’est jamais lâchée par les catholiques. Jamais. Ces menteurs de KTO et de la Communauté de l’Emmanuel continuent de nous cacher comme des hontes, des bâtards, des drogués, pour ne pas avoir la « honte » ou l’imprudence de nous montrer comme homosexuels. Au fond, ce sont eux qui nous font honte. Ils peuvent parler de Jésus tant qu’ils veulent : ils nous cachent sa véritable face incarnée notamment par les personnes homosexuelles.