Les pharisiens idolâtrent les « purs », mais n’aiment pas les pécheurs. Alors que Jésus aiment les impurs.