Ce que fait concrètement le PaCS (Union civile)

 

1) Il fait de l’orientation sexuelle un critère d’Humanité et de Loi, il réduit les personnes à leur génitalité et à leurs fantasmes (« Tu as tous les droits à partir du moment où tu ‘aimes’. »). Le PaCS constitue une violation des Droits de l’Homme (travestis en droits « des hétéros » et « des homos ») car c’est la pulsion (animalité) et le sentiment (l’angélisme) qui l’emportent sur l’Humain (le corps sexué et l’accueil de la différence des sexes). Il ne reconnaît plus la différence des sexes comme meilleure condition d’amour (arrêt de mort du couple).

2) Il justifie socialement l’acte de répudiation : tout PaCS peut être détruit sans même que le partenaire soit mis au courant.

3) Il transforme tout lien humain (sauf le lien frère/sœur) en marchandise, en contrat.
 

Qu’aurait-il fallu faire pour contourner le PaCS ? Prévoir un contrat d’association de biens, ou revoir les taxes considérables qui, en France, pèsent sur les droits de succession qui représentent une véritable spoliation d’État lorsqu’une personne veut léguer ses biens en dehors de sa famille. Que peut-on faire aujourd’hui contre le PaCS ? Parler d’homosexualité et de la peur de soi/des autres qu’elle est ; parler de la discrimination (rejet de la différence des sexes) sur laquelle elle repose au nom de la glorification de toutes les autres différences (moins fondatrices que la différence des sexes). Montrer l’absurdité de l’hétérosexualité, qui est une parodie de la différence des sexes dénuée d’amour.

 
 
 

Ce que fait concrètement le mariage gay

 

1) Il fait de l’orientation sexuelle un critère d’Humanité et de Loi, on réduit les personnes à leur génitalité : Violation des Droits de l’Homme (en droits « des hétéros » et « des homos ») : c’est la pulsion (animalité) et le sentiment (l’angélisme) qui l’emportent sur l’Humain.

2) Il supprime socialement la condition d’amour entre les deux parents biologiques. Pas la présence ni l’existence des deux parents, mais bien l’union d’amour entre le père et la mère de tout enfant. Alors qu’on sait très bien que tout être humain a besoin de l’amour ENTRE ses deux parents de sang, sinon, c’est un drame identitaire et affectif terrible pour lui.

3) Il donne trois parents (minimum) à un enfant, et ce, dans tous les cas où les unions homosexuelles sont considérées comme structures d’« amour » et de parenté.