Description : Le livre L’homophobie en vérité sort en septembre 2013, avec les Éditions Frédéric Aimard. C’est le deuxième volet d’une trilogie qui se terminera par un livre sur l’hétérosexualité et la bobo-attitude. Il est rapide à lire (96 pages), pas cher (10.53 euro) et très accessible. Il revient sur les derniers événements du « mariage pour tous » qui ont eu lieu en France depuis l’automne 2012. Il est d’ores-et-déjà en vente dans toutes les bonnes librairies et sur le site de France Catholique.

 

Points forts : Il n’aura pas été compliqué pour nos États socialistes post-modernes soi-disant « démocratiques » d’imposer en moins de 10 ans leur hégémonie « anti-fasciste ». Il leur aura suffi d’installer confortablement leur terrorisme médiatico-sentimentalo-techniciste sur le coussin d’une étiquette toute bête et que personne n’explique : « HOMOPHOBIE ». Si vous les gêner, ils vous la collent sur le bouche pour vous empêcher de parler et de rappeler que l’homophobie est autre chose qu’une simple accusation, qu’un slogan publicitaire qui « fait bien » ou que le diable en personne : elle est un acte, porté contre une personne homosexuelle et uniquement par une personne homosexuelle.

 

Argumentaire : Le livre décrit ce qu’est véritablement l’homophobie (formes d’actualisation, moyens d’action, mécanismes, etc.) et d’où elle vient. Mais il va plus loin : il explique comment le mot « homophobie » est interprété socialement de telle manière que l’acte homophobe et l’identité des agresseurs ne soient pas identifiés. Par conséquent, un ouvrage capital pour démystifier les fausses légendes urbaines autour de ce mot, et pour lutter efficacement contre la véritable homophobie, dans un contexte national où elle est invoquée à tort et à travers lors des débats.