Quand je vois mes contacts « catholiques » défendre la violence employée par Christophe Dettinger (le boxeur gilet jaune), et transformer ce dernier en héros-martyr, je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’il y a 2000 ans, à choisir entre le Jésus désarmé, affaibli, et Barabbas, le patriote jusque-boutiste incarcéré pour ses idéaux politiques, ils auraient sauvé Barabbas. Certains me sortent que Jésus justifierait tous les moyens de la légitime défense, a « divisé » à son époque, déteste l’injustice, est du côté des pauvres et des maltraités (comprendre « des gilets jaunes »), a su employer la force quand c’était nécessaire. Nous n’avons pas le même Évangile, visiblement. Et la vengeance les aveugle.

#ActeIX #GiletsJaunes