Je reçois à l’instant ce mail sur mon site : « Bonjour Philippe, Je m’appelle X (tu dois sans doute te souvenir de nos discussions sur Facebook) je t’écris se soir parce que mon cheminement ma amené à découvrir que se que tu disais au sujet de l’homosexualité étais vrais, je travail aujourd’hui au refuge depuis 2 mois j’ai l’occasion de voir beaucoup de jeunes qui sont en souffrance pas seulement à cause de l’homophobie mais beaucoup à cause de leur vécue dans l’enfance. Il faut continuer ton combat pour briser le taboue de cette réel souffrance. Merci à toi, bonne soirée, X. »