Je rappelle aux « féministes » de tout poil qui s’enquièrent actuellement de caser au plus vite les prêtres catholiques célibataires pour soi-disant enrayer les abus sexuels sacerdotaux (parce qu’en réalité ces féministes détestent le mariage…) que : 1) les femmes ne sont ni objets ni des bouche-trous ; 2) la personne de Jésus existe vraiment et comble une vie au point qu’elle ne laisse pas de place à d’autres personnes que la communauté paroissiale qui L’incarne. Je sais que c’est difficile à comprendre ( = que les femmes ne sont pas des objets ; pas que Jésus existe), mais faites un effort.
 
 
 

Merveilleux complément de Koceila :